Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stanislav Asgàrd

A bad penny always come back …
A bad penny always come back …
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2013


MessageSujet: [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse   Mar 31 Déc - 1:49

La salle pourtant assez vaste était embrumée. Il faisait chaud et humide. On pouvait voir la buée sur le sol et les murs. Le jacuzzi produisait une sorte de gargouillement dû aux bulles et à la machinerie qui le faisait fonctionner.

Stanislav était seul dans le grand bassin. Il était assis sur un des sièges taillés dans la pierre contre les parois du jacuzzi. Il avait les yeux fermés.



*La vache, ça fait 20 ans que j’ai pas été aussi bien …*


Il avait passé 20 ans dans une petite cellule de la cave, avec pour seule compagnie un lavabo. Sans eau chaude, de surcroît. Finalement, il avait été libéré très récemment …
A peine sorti, il avait « repris goût à la vie » : il s’était remis à manger, à faire du sport, à se laver correctement … Il s’était ainsi délecté de sa première nuit dans un vrai lit, de son premier petit déjeuner … Et il fallait bien qu’il réessaye le superbe jacuzzi du manoir.
Il voulait profiter au maximum de sa baignade et être tranquille … Aussi se levât-il tôt, pour éviter les heures de fréquentation. Il ne prit pas non plus de petit-déjeuner, car il trouvait plus agréable de se baigner à jeun.

Il s’était donc rendu dans la fameuse salle secrète (enfin, tout est relatif …) avec une serviette sur l’épaule. Il n’y avait personne, comme il s’y attendait. Et cela lui avait donné une petite idée …
Il n’avait pas pu résister : à peine arrivé dans la salle, il s’était déshabillé totalement et était rentré nu comme un ver dans le bassin … Après tout, rien n’est plus agréable que de se baigner nu, pensait-il.

Il mit ses pieds sur les petits trous d’où sortaient les bulles. L’eau était pile à la bonne température.



*Quelle bonne idée ils ont eu d’installer ça …*


Il voulait que ce moment dure éternellement … Sentir les bulles froides évoluer dans l’eau brûlante, les sentir remonter le long de son corps en le massant … Il émit un petit gémissement de plaisir. Il n’avait pas connu ce luxe pendant 20 ans. 20 ans ! Deux décennies ! 240 mois ! 7305 jours ! Il avait passé 20 satanées années au fin-fond d’un trou sans apercevoir le jour … D’ailleurs, il était encore ébloui par les lampes du salon …

Il se déplaça de façon à se placer juste devant des jets d’eau massants. Il avait affreusement mal au dos et cela le soulageait.



*Je suis en enfer, mais s’il y a un paradis dans les enfers, c’est bien ici …*



" Nous parlons de tuer le temps ... Comme si ce n'était pas lui qui nous tuait. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroime

Tranche et fais couler le sang, Kuragari
Tranche et fais couler le sang, Kuragari
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/07/2013
Age : 21
Localisation : Là où tu n'es pas ♥


MessageSujet: Re: [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse   Mar 31 Déc - 2:36

J'étais frustrée. Intensément frustrée. Rien n'avait été comme je le voulais, et ca m'avait beaucoup déplu. Tout ce que je voulais, c'était me défouler un bon coup. Taper dans des mannequins ou faire des combata courtois, mais ca avait été sans compter sur le fait que je sois incapable de garder une arme plus de trois foutues secondes. J'avais trop de force, c'était pour cette raison qu'on m'avait rapidement virée de la salle d'entraînement, er je me retrouvais sans rien à faire, juste de la frustration à évacuer. J'étais retournée dans ma chambre d'un pas rapide et m'étais affalée sur mon lit, la tête dans les coussins. Pourquoi être toujours aussi méchant avec moi ? Même chez les démons ca n'allait pas. A croire que je ne serais décidément jamais tranquille.  J'en étais restée sur cette réflexion-là et je m'étais endormie. Tout cela m'avait coupé toute envie de faire quoi que ce soit de ma journée, et j'étais juste allée voler quelque chose en cuisine, une sorte de brioche, pour la manger sur le chemin du retour, sans grande conviction. Décidément, il me fallait quelaue chose qui me permettrait de lâcher tour cette frustration qui s'était accumulée dans ma poitrine du au fait que je ne puisse pas pratiquer mon sport préféré: le combat. Ce fut à ce moment-là que je me rappelais avoir entendu parler d'une salle où trônait un jaccuzi. Bon, certes, je ne savais pas ce aue c'était car cela n'existait pas à mon époque, mais j'avais entendu deux humains en parler dans un des couloirs du manoir, et ce qu'ils en disaient m'avait bien plu. Il ne restait plus qu'à préparer un linge et trouver cette fameuse salle.

Je m'étais habillée un peu plus simplement qu'en temps normal, histoire d'éviter de chiffoner ma belle robe. J'avais revêtu une sorte de chemise de bain en tissu noir et légèrement transparent qui m'arrivait au dessus du genou, et qui moulait plutôt bien mes formes. Au dessous de cela, il y avait un maillot de bain rouge et noir en deux pièces. J'avais également prit soin de nouer mes cheveux en deux tresses que j'avais elles-même nouées en chignon pour ne pas risquer de les mouiller. Après cela, j'avais pris un linge sous le bras et, pieds nus, j'avais cherché cette fameuse salle. Je n'avais pas mis bien longtemps à la trouver, et avait laissé ma nuisette au vestiaire, avant de passer ma serviette autour de moi et se me diriger vers ce que je qualifiais à tort d'osen. L'ambiance chaude et humide de l'endroit me fit fermer les yeux. A peine arrivée, je m'y sentais déjà à mon aise. C'était un peu brumeux, et ce fut la raison pour laquelle je ne me rendis pas tout de suite compte de la présence d'une autre personne, à savoir, un homme.

Après avoir délaissée ma serviette sur le bord de jaccuzi, je me glissais lentement dans l'eau, amenant un peu de celle-ci dans ma nuque, et je me placais ensuite confortablement contre les pierres, prenant mes aises. Je fermais les yeux, me disant que partager ce genre d'ambiance avec Shinn m'aurait bien plut, mais qu'en était-il de lui ? L'aurait-il apprécié autant que moi ? Et puis surtout, qu'est-ce qui me prenait à penser sans arrêt à lui ? Je me visualisais en train de secouer la tête pour me changer les idées. Pour le moment, j'étais "seule', dans l'espoir de me détendre un peu. Inutile d'avoir ce genre de pensées. Peu à peu, je calmais la pointe d'énervement qui s'était glissée en moi, pour reprendre le travail que j'entamais sur mon mental et qui consistait à me calmer, mais vraiment me calmer. Je soupirais alors, en venant à penser que tout ce qui me manquait, là, ca devait être un cocktail rafraîchissant, pour contraster avec l'ambiance étouffante mais agréable que procurait ce jaccuzi. L'eau était bonne, aussi, mais ce qui me sortit de ma torpeur, ce fut de sentir des bulles au niveau d'un de mes bras lorsque je le replongeais dans l'eau. Intriguée, je me déplacais un peu et amenait ma main à l'endroit d'où sortaient les bulles. C'était plutôt étrange, je n'avais jamais vu ca nulle part. Ce fut ensuite que je me déplacais un peu, et trouvais une position dans laquelle les bulles se propulsaient au centre de mon dos, ce qui me procurait un bien fou. D'aise, je soupirais, soulagée et libérée de ma frustration de la veille. En revanche, quelle ne fut pas ma surprise lorsaue j'entendis une voix soupirer quelque chose que je ne compris pas.

Alors comme ça, je n'étais pas seule finalement ? Je me décidais à bouger un peu, dans l'espoir de découvrir qui venait de parler, et surtout, savoir si je ferais mieux de partir ou non. J'avancais lentement dans la direction d'où venait la voix, restant silencieuse cependant. Je préférais être discrète plutôt que de me faire directement repérer.. enfin... pour le moment.


" />

Double Compte de L'Archange Tyrannique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-midnighters-rpg.forumactif.com/
Maïwen

Purety in a demon's world
Purety in a demon's world
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 04/07/2013


Vos Infos
Race: Démon de Vent
Fonction : Bibliothécaire
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 30
Magie36
Armes42

MessageSujet: Re: [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse   Mar 31 Déc - 3:38

Le matin était un des moments qu'affectionnait particulièrement Maïwen. Le calme, la fraicheur, cette brise qu'elle faisait elle même souffler en ouvrant sa fenêtre uniquement pour en profiter. Mais bien qu'elle adorait le matin, elle ne pouvait pas entièrement profité de celui-ci pour la bonne raison qu'elle avait mal un peu partout. Oubliez vos pensées perverses, c'était uniquement du au fait qu'elle s'était (encore une fois) endormie à son bureau et qu'elle en subissait maintenant les conséquences. La bibliothécaire décida donc de remédier à ce mal en retournant à sa chambre pour mettre un maillot de bain, un bikini rouge, avec une petite robe sans manche, blanche, parce que même si elle ne se sentait pas gênée d'être vue en maillot par les autres, c'était uniquement lorsque c'était en contexte. Soit dans l'eau ou proche de celle-ci, et non en plein milieu des couloirs. Sans rien d'autre, puisque la démone avait pris l'habitude de ne pas utiliser de serviette, Maïwen se dirigea vers ce qu'on appelait la salle secrète pas si secrète que ça. Sauf pour les humains en fait.

La bibliothécaire pris le temps de s'habituer à la chaleur lorsqu'elle entra dans la pièce où se situait deux jacuzzi. Parce que quoi de meilleur que de l'eau et des bulles pour relaxer. Certains répondrons "un bon massage", ce qui n'est pas faux, mais Maïwen n'aimait pas vraiment les massages du manoir, qui finissaient plus souvent qu'autrement en scènes déconseillées à un jeune public. Puisqu'elle ne sentait que deux auras dans la pièce, elle se dirigea vers le jacuzzi commun. Parce que oui, la démone se permettait d'utiliser celui réserver au chef du manoir. Elle se permettait bien des choses en fait Maïwen, mais jamais rien de méchant. Sauf qu'elle ne voyait pas grand chose avec les lumières tamisées et la vapeur, alors elle fit souffler un petit vent chaud pour éclaircir la vue. Et oui, chaud, pour ne pas déranger les deux personnes profitant de l'eau.

- Bon matin Kuroime, Stanislav.

Prenant place dans l'eau, son sourire habituel fut remplacé par un de bien être. Elle était un peu étonnée de voir le chasseur noir ici, mais elle avait su qu'il avait récemment eu la permission de sortir de sa cellule, alors elle ne posa aucune questions, pas plus qu'elle ne fit paraître quoi que ce soit dans son expression. Ce n'était pas la première fois qu'elle était en présence de quelqu'un qui venait de finir d'expier sa faute et certainement pas la dernière. Mais même si maintenant, on voyait bien, Maïwen n'avait utiliser ce fait que pour prendre une place vide dans le jacuzzi et ainsi garder une distance raisonnable avec les deux autres. Elle n'avait donc pas encore remarqué les vêtements, ou plutôt leur absence, de Stanislav.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislav Asgàrd

A bad penny always come back …
A bad penny always come back …
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2013


MessageSujet: Re: [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse   Mar 31 Déc - 14:58

Stanislav était en train de rêvasser lorsqu’il entendit soudain la porte claquer … Cette dernière était située loin, derrière les vestiaires, mais son ouïe surdéveloppée lui avait permis de l’entendre … Il pencha la tête de côté pour mieux écouter. Selon le bruit des pas, cela devait être une femme. Il écarquilla les yeux.


*Oh merde !*


Elle devait être dans les vestiaires, puisqu’il ne l’entendait plus … Alors il voulut tenter le tout pour le tout. Il escalada le rebord du bassin le plus discrètement possible et avança rapidement vers sa serviette qui était posée sur un banc à quelques mètres de lui. Il s’en approchait lorsqu’il entendit la femme  rentrer dans la pièce ! Même si la vapeur l’empêchait de la voir, il savait qu’elle était trop proche pour tenter quelque chose. Alors, au lieu de rester nu comme un abruti au milieu de la pièce, il retourna rapidement mais discrètement à sa place dans le bassin. Les éclaboussures qu’il produisit en re-rentrant dans le bassin furent étouffées par le bruit que produisaient les bulles.

*J’ai eu chaud …*


La femme devait être rentrée dans le jacuzzi … Il ne l’entendait plus. Il ne pouvait pas la voir, mais il savait que s’il sortait elle l’entendrait. Il devait rester là en faisant le moins de bruits possibles jusqu’à ce qu’elle s’en aille … Cela ne gênait pas Stan de ne pas bouger, il avait pris l’habitude dans sa cellule. Mais, alors qu’il se disait que finalement, ça allait, la femme ne le remarquerait pas, de l’eau gicla dans son nez. Et même quand on est mort, on a ce réflexe fâcheux et bruyant : éternuer. Il ne put se retenir et essaya de faire le moins de bruit possible, mais c’était trop tard. La femme devait l’avoir entendu. Il avait entendu des remous à quelques mètres de lui … Il ne savait pas ce qu’elle faisait, mais il priait pour qu’elle ne vienne pas vers lui. Il essayait de ne pas respirer pour faire le moins de bruit possible …

Soudain une deuxième personne entra dans la salle. Il ne l’avait pas entendu passer par les vestiaires, étant trop concentré à ne pas faire de bruit … Les pas s’approchaient du jacuzzi … C’était encore une femme.



*Bordel. J’ai jamais de chance moi.*


Ce n’était pas le fait de montrer sa nudité qui le gênait, les filles avaient dû en voir d’autres … Non, c’était plutôt la situation, qui était assez cocasse et gênante pour Stan … Nu dans le jacuzzi, la honte. Soudain, la brume sembla se dissiper légèrement. Pas assez pour distinguer le fond de la salle, mais juste ce qu’il fallait pour voir les deux personnes qui lui faisaient face … Maïwen et Kuroime. Il sursauta quand il vit que cette dernière était beaucoup plus près de lui qu’il ne l’avait imaginé.


- Bon matin Kuroime, Stanislav.


Stan s’efforça de prendre un air naturel.


- Oh tiens, Maïwen ! Comment vas-tu ? Cela fait longtemps ...


Il connaissait les deux femmes de vue au moins, Maïwen sûrement un peu mieux que Kuroime, qui était arrivé plus récemment … Il afficha un air détaché et se tourna vers cette dernière.


- Bonjour Kuroime !


Puis il tourna la tête de façon à ce que les deux démones ne puissent pas voir son visage. Il soupira doucement.


*J’ai vraiment le don pour me mettre dans des situations pas possibles…*



" Nous parlons de tuer le temps ... Comme si ce n'était pas lui qui nous tuait. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroime

Tranche et fais couler le sang, Kuragari
Tranche et fais couler le sang, Kuragari
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/07/2013
Age : 21
Localisation : Là où tu n'es pas ♥


MessageSujet: Re: [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse   Mer 1 Jan - 1:49

L'un de mes grands défauts, en plus de tous les autres que l'on m'attribuait, c'était certainement la curiosité. Cette curiosité, durant les premières années de ma vie, elle ne m'avait attiré que des ennuis. Être curieuse à propos du fonctionnement d'une arme, c'était mal, surtout si l'on ne savait pas l'utiliser et qu'un coup partait tout seul. Être curieuse à propos de ce qui se passait dans les dortoirs ou les vestiaires des garçons, c'était mal, car ça coûtait des tours de terrains ou d'autres travaux désagréables. Être curieuse à propos du repas de midi et aller espionner en cuisine, c'était mal, parce que ça privait de repas, mais est-ce qu'être curieuse à propos de la présence d'une personne qu'on entendait mais qu'on ne voyait pas, c'était mal aussi ? Je n'en savais trop rien, et ce ne fut pas pour autant que je changerai cela chez moi. Je m'étais approchée, attentive au moindre son qu'il aurait pu émettre. Je restais silencieuse, moi aussi, et je sentais qu'il était tout proche, mais je ne voyais strictement rien au travers de cette purée de pois. Heureusement que je touchais le sol, sinon, cela m'aurait été encore plus angoissant.

Ce fut ensuite que j'entendis un éternuement, et malgré que cela ait été très faible, j'avais tourné mon regard vairon en sa direction. Je le savais proche, très proche, mais rien chez lui ne m'indiquait qui il était. Je ne connaissais ni sa respiration calme, ni l'ombre qui se profilait légèrement dans la brume. Bon, en même temps vous me direz, je ne sortais pas vraiment de ma chambre, outre que pour aller chercher à manger ou sortir prendre l'air. J'étais si peu sociale à ce niveau-là que ma solitude me convenait mieux que la présence de quiconque d'autre. Je me laissais à soupire, et me rappuyait contre les pierres. Comme il jouait les hommes invisibles, et que je n'étais vraiment pas du genre à sauter sur une personne pour lui dire bonjour, je finis par reléguer cette question en second plan dans mon esprit, essayant de reprendre ce que j'étais venue faire de base, à savoir, me détendre. Je fermais les yeux un instant, avant de sentir une autre aura dans la pièce. Et mince, il n'y aurait donc pas de... calme serein si nous étions déjà trois ici, mais tant pis. J'ouvris les yeux, remarquant que la brume s'était un peu dissipée, puis je vis une jeune femme rousse, que je reconnus comme étant Maiwen. C'était peut-être une des rares personnes que je "connaissais" avec qui j'entretenais une entente assez... courtoise. Vraiment, elle ne me donnait ni l'envie ni le besoin d'être désagréable avec elle, et cela devait sans doutes être une bonne chose. Et puis, quand on y repensait, elle était très proche de Saytan-sama, et je m'en voudrais terriblement s'il venait à se fâcher à cause de mon comportement à son égard, c'était principalement pour cette raison que je tâchais de rester correcte avec elle. Je répondis à son salut par un léger sourire, même, sans parler pour autant. Elle avait d'ailleurs prononcé le nom de cet inconnu qui m'intriguais tant. A mieux y penser, j'avais déjà du le croiser, mais comme je ne portais que rarement attention à ceux que je croisais, je n'avais pas du m'en souvenir et c'était pour cela que je ne l'avais pas reconnu. D'ailleurs, à mieux y penser, j'étais si proche de lui que si j'étendais mon bras, je pouvais sans mal toucher son épaule.

He, Stanislav, y'a un bail que je ne t'avais plus croisé!

Hum. Comme si je faisais attention à ceux que je ne faisais que croiser, en faite. M'enfin breef. Au moins, ils semblaient tous les deux aller bien... Ils semblaient.


" />

Double Compte de L'Archange Tyrannique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-midnighters-rpg.forumactif.com/
Maïwen

Purety in a demon's world
Purety in a demon's world
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 04/07/2013


Vos Infos
Race: Démon de Vent
Fonction : Bibliothécaire
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 30
Magie36
Armes42

MessageSujet: Re: [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse   Mer 1 Jan - 2:13

Alors qu'elle avait pris place, Maïwen sentait une certaine nervosité de la part du démon, mais elle ne le questionna pas à ce sujet, répondant plutôt à ce qu'il avait dit. Et en commentant les paroles de Kuroime par le fait même, puisque les deux avaient fait mention tu temps. Il est vrai que Stanislav n'avait vu personne pendant vingt ans, mais Maïwen avait une vision différente de la chose. Lorsqu'on a vécu plusieurs millénaires, ce n'était pas quelques années qui changeait beaucoup. Il y avait des démons dans le manoir à qui elle parlait moins souvent que ça, malgré les possibilités.

- Je n'ai vraiment pas la même perspective du temps que vous. Je suis bien contente de te revoir Stanislav et merci de t'en informer, je vais très bien.

Mieux maintenant qu'elle était dans l'eau et qu'elle pouvait relaxer aussi, mais il était rare qu'elle n'aille pas bien. Ce n'est pas que la démone ne voulait pas connaitre la réponse, mais elle évita tout de même de lui renvoyer la question, puisqu'après tout, il venait de passer les 20 dernières années dans une cellule. Elle laissa plutôt la chance aux deux démons de discuter et de faire plus ample connaissance, s'installant plus confortablement dans le jacuzzi et fermant les yeux. Mais ce n'était pas parce qu'elle parraissait totalement détendue (ce qu'elle était en fait) qu'elle ne portait plus attention à son environnement. Maïwen n'avait pas vraiment d'ennemi, mais elle avait appris à toujours être un minimum sur ses gardes et ça lui avait servi plus d'une fois. Quoi que pour le moment, c'était probablement pour éviter de l'eau dans le visage ou pour répondre à une question qu'elle utiliserait ses sens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislav Asgàrd

A bad penny always come back …
A bad penny always come back …
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2013


MessageSujet: Re: [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse   Jeu 2 Jan - 16:03

Stan était en mauvaise posture. Non seulement il y avait deux filles dont une un peu trop proche de lui dans le bassin où il était, mais en plus la vapeur avait un peu disparue … Il ne pouvait même plus s’éclipser discrètement ! Il était coincé là …

- Hé, Stanislav, y'a un bail que je ne t'avais plus croisé

Stan se tourna vers Kuroime. Effectivement, elle ne l’avait pas croisé depuis un bail, il était enfermé dans la cave… Il lui sourit.

- Je suis content de te revoir !

Il ne pensait pas vraiment ce qu’il disait … Il ne connaissait pas Kuroime, il ne lui avait adressé la parole qu’une ou deux fois depuis qu’elle était arrivée, et il avait eu un coup de chance en prononçant le bon prénom quand il lui avait dit bonjour. Mais il fallait feindre la joie et la surprise pour ne surtout pas paraître suspect …

- Je n'ai vraiment pas la même perspective du temps que vous. Je suis bien contente de te revoir Stanislav et merci de t'en informer, je vais très bien.

Stan regarda Maïwen. Il trouvait cette réponse étrange … « Je n’ai vraiment pas la même perspective du temps que vous » … Que voulait-elle dire ? Il est vrai qu’elle était vieille de plusieurs millénaires, mais pour Stan, qui avait quand même 8 siècles, un jour restait un jour, et un an restait un an. Il préféra ne pas la questionner plus, vu qu’elle semblait être ici pour se détendre, pas pour débattre de la notion du temps avec Chasseur Noir nu comme un ver.

- Eh bien, c’est super ça !

Il marqua une pause et fronça les sourcils, son regard perdu dans le vide. Ce qu’il venait de dire était absolument … Nul. Il n’y avait pas d’autres mots. S’il avait un peu réfléchi, il aurait pu dire quelque chose d’un peu plus approprié … Mais il se sentait très mal à l’aise, et ses facultés mentales en étaient perturbées.

*Ohlala, c’est pas bon tout ça… *

Maïwen s’était maintenant installée et avait fermé les yeux. Elle ne semblait pas vraiment se préoccuper d’eux. Stan se décala lentement de façon à s’éloigner de Kuroime qui était décidément vraiment trop près. Il se déplaça ainsi d’un petit mètre en faisant mine de chercher un endroit d’où sortaient des bulles pour se masser le dos. Une fois qu’il estima la distance entre Kuro et lui respectable, il se détendit un peu et soupira une nouvelle fois. Il ne voyait pas du tout comment se sortir de cette périlleuse situation. La vapeur ne pouvait plus jouer en sa faveur, et on eût dit que les deux femmes s’étaient placées dans le jacuzzi spécialement pour qu’il ne puisse pas en sortir discrètement : Kuroime était à côté de lui, l’empêchant d’escalader les parois du jacuzzi, et Maïwen était près de l’accès au bassin, bloquant la sortie « conventionnelle » ….
Il rit intérieurement. La situation bête tournait au plan de bataille militaire ultra-stratégique. Stan était plus ou moins encerclé, et ses adversaires avaient un visuel de toute la pièce … Il ne pouvait pas passer inaperçu. Et même s’il demandait à une des filles (si par hasard elles sortaient du jacuzzi avant lui) de lui passer sa serviette qui était sur un banc un peu plus loin, elles se rendraient compte qu’il était nu …
Il se ressaisit. Il devait paraître nerveux et son comportement devait être étrange aux yeux des deux femmes. Dans la volonté de paraître naturel, il décida d’engager la conversation avec Kuroime. Non pas qu’il en eût vraiment envie, mais il fallait paraître naturel, et d’ordinaire Stanislav était plutôt amical et allait souvent parler aux gens …


- Que deviens-tu alors ? C’est vrai que ça fait longtemps …

C’était absurde. Il n’aurait pas dû réagir comme ça … Mais difficile de se concentrer quand on panique. Enfin bref. Maintenant, ce qu’il fallait retenir, c’était qu’il était en très mauvaise posture et qu’il ne pouvait pas revenir en arrière. Il devait donc se débrouiller pour résoudre la situation.
Il pourrait aussi avouer qu’il était nu et qu’il n’avait pas pensé que des gens viendrait se baigner à cette heure … Non, c’était la honte assurée … Il ne savait vraiment pas quoi faire.



" Nous parlons de tuer le temps ... Comme si ce n'était pas lui qui nous tuait. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Kuroime, Maïwen & Stanislav] Une baignade tumultueuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» Une petite baignade [libre]
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Une baignade dans l'eau geler (libre)
» Baignade matinale [Libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: Salle secrète des Jaccuzis-